En partenariat avec
Envoyez
vos photos & vidéos
Suivre
Ajouté
Abonné
Supprimer
Supprimé
En attente
Chargement
Erreur
5
Voter
Voter

Manifestation à Paris pour dénoncer le "génocide" de la minorité musulmane en Birmanie

Politique Info non vérifiée Info vérifiée Maisons-Laffitte, France - 10 août 2012

Une centaine de musulmans s’étaient rassemblés pour une manifestation pacifique près de l’ambassade de Birmanie sur la place Général-Brocard, de Paris, le 10 août 2012 afin de dénoncer le "génocide" birman contre le peuple des Rohingyas.

Les autorités birmanes sont en effet impliquées dans le massacre de plusieurs personnes de l’ethnie rohingya, la minorité musulmane du pays, a indiqué le Haut-Commissariat de l’ONU pour les droits de l’homme dans un communiqué daté du 27 juillet dernier. Plus de 50 villages et 26 mosquées ont ainsi été rasés.

Les Rohingyas, minorité musulmane convertie au XVe siècle à l’Ouest du pays dans l’État de l’Arakan (ou Rakhin), sont une cible privilégiée des différents pouvoirs birmans qui leur ont nié leur nationalité et les considèrent comme immigrés clandestins. Une loi promulguée en 1982 les a déchus de leur citoyenneté, les transformant en apatrides et étrangers dans leur propre pays.

Les manifestants ont voulu s’entretenir avec l’ambassadeur de Birmanie mais ils se sont heurtés à des CRS qui leur ont refusé l’accès a l’ambassade. La manifestation s’est poursuivie par le témoignage d’un Birman.

Selon les chiffres officiels du Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), les violences entre bouddhistes et musulmans dans l’État de Rakhine auraient fait au moins 78 morts et 70 000 déplacés, mais le bilan pourrait être plus lourd.

Voter
Voter
5
Signaler un abus
À voir également
Commentaires (3)
Seuls les lettres, chiffre et '_' sont autorisés.
Merci d'entrer votre adresse email
Envoyer
Annuler