En partenariat avec
Envoyez
vos photos & vidéos
Suivre
Ajouté
Abonné
Supprimer
Supprimé
En attente
Chargement
Erreur
Le Meilleur de 2012
Voir la page de l'événement "Le Meilleur de 2012"
268
Voter
Voter

Marseille : "La chasse aux Roms, c'est maintenant"

Politique Info non vérifiée Info vérifiée Marseille, France - 01 août 2012

Un rassemblement de soutien à plusieurs familles de Roms s'est tenu ce mercredi 1er août 2012 à Marseille. Notre Reporter Citizenside était sur les lieux, il raconte :

"Le Tribunal de Grande Instance de Marseille devait se prononcer sur la demande de la ville qui requiert l’expulsion des familles installées sur le trottoir devant l’unité d’hébergement d’urgence (UHU), à la Madrague Ville, dans le 15e.

En l’absence de réponse politique à la question des Roms dans la ville, le Collectif de Solidarité avec les Rroms comme d'autres associations marseillaises œuvrent  sur le terrain, dans la rue, dans les cités, se tiennent auprès des SDF, des Roms comme de tous les blessés de la vie, tendent la main, réconfortent et pansent les plaies sociales.

C'est donc cela l'esprit du changement pour le Ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, qui a affirmé mardi matin sur Europe 1 vouloir continuer à procéder au démantèlement des camps de Roms "chaque fois qu'il y a une décision de justice".

Déjà mercredi dernier, le Ministre de l'Intérieur a exprimé son souhait d'en finir avec la politique d'immigration du précédent exécutif. Mais sur la question des campements roms, il n'a pas hésité à parler de "démantèlement". Est-ce à dire que la politique mise en place par l'actuel gouvernement ressemblera à celle tant critiquée de la droite ? 

"La situation aujourd'hui à Lyon, à Aix-en-Provence, en Seine-Saint-Denis, dans une partie de l'agglomération lilloise, nous oblige à prendre des décisions de démantèlement", a reconnu le ministre. "Je ne dis pas que les démantèlements règlent le problème", a-t-il d'ailleurs précisé, en tenant à éviter tout excès.

"Démantèlement", le mot rythmait jadis la politique de Nicolas Sarkozy et de ses ministres de l'Intérieur. Est-ce à dire que la politique mise en place par l'actuel gouvernement "normal"  ressemblera à celle tant critiquée de la droite ?"

Voter
Voter
268
Signaler un abus
À voir également
Commentaires (19)
Seuls les lettres, chiffre et '_' sont autorisés.
Merci d'entrer votre adresse email
Envoyer
Annuler