En partenariat avec
Envoyez
vos photos & vidéos
Suivre
Ajouté
Abonné
Supprimer
Supprimé
En attente
Chargement
Erreur
2
Voter
Voter

Le président tunisien Marzouki défend son alliance avec Ennahda dans l'hémicycle

Politique Info non vérifiée Info vérifiée Paris, France - 18 juillet 2012

Après avoir été reçu mardi après-midi par François Hollande à l'Elysée, Moncef Marzouki, le 1er Président de la Tunisie démocratique, s'est entretenu et a déjeuné avec Claude Bartolone mercredi 18 juillet 2012. A cette occasion, il a défendu l'alliance de son parti de centre-gauche avec le parti islamiste Ennahda.

Il a souligné que "de la même façon qu'il existe en Occident des chrétiens-démocrates, il y a et il y aura dans le monde arabe des partis islamo-démocrates dont Ennahda n'est que le prototype tunisien". Il a ajouté que "c'est la force de la démocratie d'avoir su apprivoiser des forces qui lui étaient au départ hostiles".

Tandis qu'une partie de l'opposition de droite était contre sa venue dans l'Hexagone, Moncef Marzouki a rappelé "qu'une fraction de la France officielle a soutenu, directement ou indirectement, la dictature qui (...) a opprimé [les Tunisiens]", en référence au régime de Ben Ali.

Du 17 au 19 juillet 2012, le chef de l'Etat tunisien est de passage à Paris, en vue de donner un nouvel élan aux relations franco-tunisienne.

Le député UMP Patrick Ollier et le président du Parti Radical Jean-Louis Borloo étaient également présents ce jour là.

 

Voter
Voter
2
Signaler un abus
À voir également
Commentaires (1)
Seuls les lettres, chiffre et '_' sont autorisés.
Merci d'entrer votre adresse email
Envoyer
Annuler