En partenariat avec
Envoyez
vos photos & vidéos
Suivre
Ajouté
Abonné
Supprimer
Supprimé
En attente
Chargement
Erreur
11
Voter
Voter

"Plan Performance anti-crise" : Les hospitaliers en colère manifestent à la Direction des Hôpitaux de Toulouse

Politique Info non vérifiée Info vérifiée Toulouse, France - 06 juillet 2012

Les syndicats SUD et CGT des hospitaliers de Toulouse ont appelé à manifester à l'occasion de la réunion trimestrielle du Comité Technique d'Etablissement (CTE) à la Direction des hôpitaux de Toulouse, pour exprimer leur colère, vendredi 6 juillet 2012 au matin.

Les personnels hospitaliers souffrent du manque de personnel et des conséquences qui en découlent : horaires lourds, non remplacement des absents, charge de travail difficile à tenir... Il peut arriver qu'un soignant travaillant en journée doive rester faire la nuit en l'absence de relève à la fin de son service, selon Martine, une manifestante. Le personnel est fatigué et craint pour sa propre santé et celle des usagers. Selon SUD et la CGT, l'hôpital et la santé publique sont en danger.

Le Direction de l'hôpital a répondu aux journalistes présents par un communiqué de presse qui défend un "plan performance anti-crise" mis en place. Extrait : "L’objectif de ce dispositif est d’améliorer la performance du CHU tant dans le domaine de la qualité de soins et de l’efficience économique que dans la réponse aux besoins de santé de la population de la région. C’est tout le contraire d’un plan d’austérité puisque l’objectif est de dépenser mieux sans nuire à la qualité des soins prodigués voire à l’améliorer. En permettant de tenir l’équilibre financier, ce plan évite que la crise extérieure atteigne l’établissement et sécurise ainsi tout le monde."

Mais pour la CGT, ce plan est : "un réel plan d'austérité : des restrictions, peu d'embauches, pas de politique de remplacement des absences, des privatisations mais surtout des restructurations rendant 'compétitives' c'est à dire 'privé-compatibles' des services ou des organisations entières. Le prix de ces restructurations (souvent faites sans concertation avec les agents) est l'épuisement physique et psychique de tous les hospitaliers."

"Au CHU de Toulouse, nous subissons tous l'intensification du travail en raison, d'une part, de l'augmentation de la population toulousaine (près de 20.000 nouveaux habitants par an) sans augmentation suffisante des effectifs et des moyens. D'autre part, la logique de tarification à l'activité fait diminuer la Durée Moyenne de Séjour (des services dépassent parfois les 100% de taux d'occupation des lits !) et donc augmente la charge en soins et les tâches afférentes aux soins. Cette logique réduit la qualité de prise en charge comme le temps pour 'prendre soin'. Malgré les meilleures volontés nous ne faisons plus face."

Plus d'informations sur le site de CGT du CHU de Toulouse. Lire le communiqué de presse intégral de la Direction des Hôpitaux de Toulouse.

Voter
Voter
11
Signaler un abus
À voir également
Commentaires (4)
Seuls les lettres, chiffre et '_' sont autorisés.
Merci d'entrer votre adresse email
Envoyer
Annuler