En partenariat avec
Envoyez
vos photos & vidéos
Suivre
Ajouté
Abonné
Supprimer
Supprimé
En attente
Chargement
Erreur
11
Voter
Voter

Japon. Riposte légale aux "herbes légales"

Politique Info non vérifiée Info vérifiée Shibuya, Japon - 19 juin 2012

Le fléau des hallucinogènes en vente libre s'étend de plus belle au Japon, comme souvent quasi-tétanisé face à un défi nouveau. Et pendant ce temps, entre janvier et mai 2012, pas moins de 91 personnes ont déjà été hospitalisées suite à la prise de ces drogues profitant des trous juridiques de la loi japonaise ce qui, à ce rythme-là pourrait amener le bilan à un niveau 20 fois supérieur à ce qu'il était en la matière en 2011 selon le quotidien le plus vendu du Japon, le Yomiuri Shimbun.

L'insolence des vendeurs a culminé ces derniers mois avec la mise en vente de ces substances faussement anodines à l'aide de centaines de distributeurs automatiques comme nous le signalions déjà sur Citizenside, et la police, désarmée en terme réglementaire se faisait littéralement rire au nez par les distributeurs "légaux" de ces drogues "légales".

C'en était trop. Mais il aura tout de même fallu encore plusieurs semaines - se rajoutant à près de quatre ans d'une inaction surprenante, sinon suspecte - pour que le Ministère de la Santé, du travail et de la sécurité sociale prenne enfin des mesures d'encadrement de ces "legal herbs" qui s'affichent insolemment à certains coins de rue au moyen de panneaux aux décorations criardes et racoleuses.

Ces mesures se traduiront notamment par une révision des tables de des narcotiques en classes d'équivalence, riposte dont les premiers effets se produiront au 1er juillet 2012 et les suivants probablement au mois d'août de cette même année.

Cela résoudra-t-il enfin le problème, ou l'éternel jeu du chat et de la souris se perpétuera-t-il, grâce à la malice sans borne des diffuseurs de ces "herbes qui font rire" ?

Note : Une information qui tombe au moment où la Ministre Cécile Duflot a relancé l'idée d'une possible dépénalisation du "chanvre indien" en France, et tandis que l'Ecosse elle-même commence a être cruellement atteinte dans sa jeunesse par les méfaits de ces "herbes légales".


Légende-photo : Nous voilà dans le quartier populo de Shibuya bien connu de la presse internationale. Non loin de son emblématique galerie marchande 109 s'étend un sous-quartier interlope où se vend, comme dirait Mc Solaar "des clopes, pas de la chique, du top ! Du CinémaScope" et même un peu plus en chair et en os que du simple "cinémascope" pour dire les choses telles qu'elles sont. A l'entrée de certaines boutiques classées X s'annoncent déjà la couleur, et les noms exotiques des "herbs" qui se vendent en toute impunité, et la police n'a rien à dire. Nous nous dépêchons cependant de prendre nos photos car déjà des lascars nous lancent des regards torves. Tout ça peut bien être légal, ça ne respire cependant pas la bonne conscience...

Voter
Voter
11
Signaler un abus
À voir également
Commentaires (5)
Seuls les lettres, chiffre et '_' sont autorisés.
Merci d'entrer votre adresse email
Envoyer
Annuler