En partenariat avec
Envoyez
vos photos & vidéos
Suivre
Ajouté
Abonné
Supprimer
Supprimé
En attente
Chargement
Erreur
135
Voter
Voter

A Marseille, les expulsions de Roms se poursuivent

Politique Info non vérifiée Info vérifiée Marseille, France - 01 septembre 2011

L’espace solidaire d’hébergement de la Belle de Mai qui est ouvert depuis le mois de juillet a été inauguré jeudi matin en présence de Gaëlle Lenfant, vice-présidente PS du Conseil Régional PACA, de Kader Atia, directeur de l’Ampil à Marseille, de Fathi Bouaroua de la Fondation Abbé Pierre et de plusieurs associations comme Rencontres Tziganes, le Secours Catholique, la Ligue des Droits de l’Homme et Médecins du Monde qui sont signataires d’un Protocole d’accord « pour une action régionale coordonnée en direction des Roms ».

Le centre, conçu comme une solution provisoire pour l’intégration des Roms, a une capacité d’accueil d’une dizaine de familles logées dans cinq mobile homes et cinq caravanes. Dans ce cadre, les familles auront la possibilité de scolariser leurs enfants, d’apprendre le Français et elles seront aidées dans la recherche d’un emploi.

Alors que l’inauguration allait débuter et que le représentant de la Fondation Abbé Pierre commentait une expulsion de Roms en région parisienne réalisée avec le concours de la RATP qui a affrété un de ses tramways, les journalistes ont été informés qu’à 200 mètres à peine de là, des policiers tentaient d’expulser quelques Roms d’un squat dans les ruines de vieilles maisons promises à la démolition.

La police ne détenant pas les documents nécessaires pour procéder à cette évacuation, l’expulsion a été annulée sous la pression des associations présentes mais il n’y a aucun doute qu’elle ne tardera pas à être effective.

Les photos qui illustrent cet article proviennent de ce squat dans lequel j’ai pu pénétrer et de l’espace solidaire d’hébergement qui n’est situé qu’à 200 mètres de là.

Voter
Voter
135
Signaler un abus
À voir également
Commentaires (4)
Seuls les lettres, chiffre et '_' sont autorisés.
Merci d'entrer votre adresse email
Envoyer
Annuler