dsq
En partenariat avec :

violette violette 137375 Points
Suivre
Ajouté
Abonné
Supprimer
Supprimé
En attente
Chargement
Erreur
70
Voter
Voter
Voici un reportage que j'ai vu sur Citizenside et qui pourrait t'intéresser

Exposition Images telluriques à la base sous-marine de Bordeaux

La Couv' Bordeaux, France - 08 octobre 2010
"Images telluriques" à la base sous-marine de Bordeaux : ambiance noir et blanc, exposition remarquable sur le travail du photographe Jean-Michel Fauquet.

Mais il ne s'agit pas uniquement d'une exposition photographique. Car avant de créer ses photos, Jean-Michel Fauquet dessine tout d'abord sur de petits carnets des objets et des décors imaginaires.

Puis il réalise des maquettes de ces objets à l'aide de matériaux recyclés tels que carton, papier, cuir et autres, qu'il glane au cours de ses sorties dans les rues de son quartier parisien.

Il peint ensuite en noir toutes ses maquettes avant de les mettre en scène, et ce n'est qu'après toutes ces opérations minutieuses qu'il prend enfin des photos en noir et blanc, photos qu'il transforme ensuite pour en faire de véritables oeuvres d'art, jouant avec la lumière, l'ombre, la transparence, le flou... créant ainsi et par toutes sortes d'astuces des atmosphères propices à engendrer une multitude d'émotions chez le spectateur.

Et lorsque ce sont des portraits ou des paysages réels qu'il photographie, il en réalise des images dont on a l'impression qu'elles dates des débuts de la photographie.

Il se joue littéralement du temps, et de l'espace.
Pour toutes ces oeuvres, dessins, maquettes et photos terminales, la base sous-marine de Bordeaux constitue l'écrin rêvé. V

estige de la seconde guerre mondiale et dédié aux sous-marins allemands, cet immense bâtiment de béton armé est devenu depuis quelques années, sous l'impulsion de la Mairie de Bordeaux, le théâtre d'évènements culturels tels que concerts ou expositions diverses dont celle de Jean-Michel Fauquet aujourd'hui. Dans un dédale de couloirs et d'escaliers entièrement noircis, on accède à des salles obscures plus ou moins grandes qui se succèdent comme dans un labyrinthe.

Le visiteur se promène dans une ambiance volontairement très sombre, très glauque même. Seuls les petits spots éclairant les objets exposés donnent un peu de clarté aux différents lieux. Tour à tour on peut admirer chacune des étapes du travail de l'artiste.

On se surprend parfois à observer en réel un objet que l'on vient de voir sur une photo dans la pièce précédente, quand ce n'est pas l'inverse. On s'aventure souvent à toucher des objets pour vérifier qu'ils sont bien en carton tant leur apparence tient plutôt du fer ou du bois.

L'arrivée dans chacun des lieux est une surprise : des objets suspendus au plafond, aux ombres fantomatiques, des alcôves mettant en scène effets de lumière et maquettes, la musique hors du temps résonnant dans l'obscurité, les photos rétro-éclairées se découpant dans le noir des salles, ...

Et tout au fond, devant une vingtaine de sièges pliants, un film présente, à la manière d'un reportage, les différentes étapes du travail de l'artiste dans son atelier parisien.

On y perçoit sa personnalité et la philosophie de son art, et on y apprend que parisien actuellement, il est né à lourdes et a longtemps habité Cenon dans la banlieue bordelaise (quelques petits extraits du film sont montrés en vidéo en parallèle à cette série de photos).


J'ai eu, en ce jour d'inauguration, le privilège de rencontrer cet homme, de l'observer patienter pendant le discours de présentation, de l'écouter expliquer son travail si singulier et ses aspirations, et de le croiser dans le dédale des couloirs, parlant à chaque visiteur qui le souhaitait avec une immense modestie et une énorme patience.

Enfin, en quittant l'exposition, et alors que je venais de lui demander s'il m'autorisait à diffuser les photos que je venais de prendre, j'ai eu le grand bonheur qu'il me réponde, d'une voix calme et posée : "si c'est important pour vous, alors oui, vous pouvez".

Voilà. Voilà pourquoi c'est pour moi un honneur que de vous faire connaître, par ce modeste reportage amateur, l'oeuvre de cet immense artiste.

Les lieux étant volontairement très sombres, et mon appareil photographique résolument peu sophistiqué, rares sont les photos réussies, c'est pourquoi j'ai dû me résoudre à vous montrer beaucoup de photos floues (l'emploi du flash aurait dénaturé la particularité de l'exposition).

Certaines photos du cocktails ont été conservées bien que très floues, afin de montrer les images projetées sur le mur du fond.

D'autre part je dois avouer que c'est "à la sauvette" que ces photos ont été prises, car "c'était interdit", selon la personne de l'accueil ... c'est pourquoi ce sont surtout les objets que j'ai immortalisés, et non les photos, et sans vraiment prendre le temps de finasser...

Parmi les photos de l'exposition elle-même, se trouvent quelques images inattendues telles que des détails de l'architecture du bâtiment qui m'ont parus intéressants (un escalier muré par exemple), un pauvre petit verre de cocktail abandonné dans un endroit hétéroclite contre une paroi en fer par un consommateur peu scrupuleux, et quelques objets qui délivraient les seules couleurs dans cette exposition en noir et blanc : une flèche lumineuse verte, un spot vert "issue de secours" et un extincteur rouge.

Enfin, la base sous-marine est photographiée de l'extérieur et de l'intérieur, en plein jour à 18 heures avant l'exposition, puis de nuit vers 21 heures à la fin de la visite.

Cette exposition, qui ne trouvera jamais ailleurs qu'ici un bâtiment aussi adapté, est ouverte au public du 9 octobre au 5 décembre 2010.

Son entrée est gratuite. Les personnes à qui j'espère avoir donné l'envie de s'y rendre peuvent trouver tous les renseignements sur le site internet de la ville de Bordeaux.

Je ne finirai pas ce long monologue sans remercier Monsieur Jean-Michel Fauquet de m'avoir permis d'utiliser les photos que je présente ici, tout en espérant que ces dernières conduiront de nombreux curieux vers les siennes ...
Voter
Voter
Signaler un abus
À voir également
Appels à témoins
Météo France a placé onze départements , de la Bretagne au Nord-Pas-de-Calais, en alerte orange aux vents violents... Lire l'article
Météo France a placé onze départements du pays en alerte orange pour la journée de dimanche et jusqu'à lundi matin. Météo... Lire l'article
Les opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes se mobilisent à pied, en vélo et en tracteur ce samedi dès 11 heures à... Lire l'article
Le littoral corse a été placé en vigilance orange aux forts vents et vagues-submersion par Météo France pour ce lundi, de... Lire l'article
Le littoral atlantique a été placé en vigilance orange aux forts vents et vagues-submersion par Météo France pour ce... Lire l'article