Appel à témoins Grève des dockers au Havre
En partenariat avec
Envoyez
vos photos & vidéos
Suivre
Ajouté
Abonné
Supprimer
Supprimé
En attente
Chargement
Erreur
5
Voter
Voter

Journée Internationale contre l'abus et le trafic de drogues

Grand Angle Info non vérifiée Info vérifiée , Japon - 28 juin 2012

En passant dans un couloir de métro que nous fréquentons quasi-quotidiennement, notre regard est incidemment tombé sur une affiche annonçant - hélas mais trop tard pour nous comme pour beaucoup de passants - que le 26 juin, c'est à dire il y "quelques heures" s'était déroulée la journée onusienne de lutte contre la drogue.

On peut déjà se demander comment une telle lutte qui brasse par ailleurs des milliards de dollars/euros chaque année notamment en lutte policière, parfois armée contre des trafiquants de drogue, a ainsi pu passer à l'as. On aménage des soirées télévisuelles spéciales pour certaines causes, on fait des annonces redondantes tout au long de l'année pour d'autres, et pour la lutte contre la drogue, voilà un petit poster annonçant pour ainsi dire le nez dans le guidon une série de manifestations toutes aussi passées inaperçue que sous silence les unes que les autres...

Bizarre.

Et pourtant, cette journée d'action existe depuis le 7 décembre 1987 !

En outre, qui a jamais entendu de cette autre journée d'action internationale soutenue par l'ONU, au titre qui laisse songeur : la Journée internationale pour le droit à la vérité en ce qui concerne les violations flagrantes des droits de l'homme et pour la dignité des victimes ? C'est le 24 mars, souvenez-vous en bien ! Une journée pour la vérité pour ainsi victime d'omission. Tout un symbole !


Légende-photo : Une affichette tout bête comme il y en a plein les murs des métros, certains officiels, d'autres commerciaux, tous se côtoyant, se ressemblant et recourant aux même starlettes reproduisant les même minauderies de message en message, quel qu'il soit. Celui-ci aurait dû être davantage mis en valeur, du moins s'il on avait réellement voulu sortir les citoyens de leur torpeur estivale. Il faut dire que nombre de grandes ONG au Japon sont chapeautées par des pantouflards placés à leur tête comme jadis on distribuait les sinécures à ceux qui avait rendu service à qui de droit. Étonnons-nous dès lors du peu d'impact que peuvent avoir ces "journées de lutte" quand il s'agit surtout de faire un pas en avant et deux en arrière... Le Japon qui a d'ailleurs longtemps considéré des questions telles que celle du sida ou celle de la drogue comme des "problèmes étrangers" va-t-il enfin commencer à comprendre que dans un monde "intégré" plus rien n'a de frontière, et surtout pas ce qui n'a pour raison d'être que de se répandre comme mauvaise herbe au vent. L'actuelle affaire des "herbes légales" le démontre amplement, mais un arbre qui tombe au fond d'une forêt solitaire... on connaît la suite.

Voter
Voter
5
Signaler un abus
À voir également
Commentaires (2)
Seuls les lettres, chiffre et '_' sont autorisés.
Merci d'entrer votre adresse email
Envoyer
Annuler