En partenariat avec
Envoyez
vos photos & vidéos
Suivre
Ajouté
Abonné
Supprimer
Supprimé
En attente
Chargement
Erreur
12
Voter
Voter

Les Indiens Guaranys laissés pour compte sur les Rives du Parana

Grand Angle Info non vérifiée Info vérifiée San Ignacio, Argentine - 01 mai 2012

Cette communauté a été victime des missions jésuites qui stigmatisaient les personnes qui ne voulaient pas se convertir au christianisme. Ceci explique en grande partie la perte des traditions et des cultures dont a été victime ce peuple indigène natif de la région d'Iguaçu entre le Brésil, le Paraguay et l'Argentine.

Cette tribu de 21 personnes, est essentiellement composée de jeunes. Le père de Juan Pablo, a émigré du Paraguay il y a déjà 20 ans, et s'est retrouvé sur ces terres près de San Ignacio.

Ce n'est qu'il y a à peine 6 mois que les Guaranys ont reçu les titres de propriété de leur terre, cette date correspondant à peu de chose près, à la fin de la construction d'un pont reliant deux rives d'un des affluents du Rio Parana.

C'est une communauté qui se sent délaissée, voire abandonnée par les autorités locales. Juan me comptait que lors des dernières élections locales, un politique était venu leur promettre le "plan techo" (opération toits), que ces derniers y avaient cru et s'étaient tous déplacés pour aller voter. Mais depuis, plus aucun signe de vie de ce politique sans scrupules.

Ces familles vivent sans eau potable, sans électricité, les enfants ne sont pas scolarisé, car ils se trouvent trop loin du village pour pouvoir faire l'aller retour tous les jours.

C'est ainsi que ces peuples se retrouvent pris au piège, entre la société capitaliste qui les fait rêver, mais qui les exploite, et leur langue et leur culture ancestrale dont il ne reste déjà plus grand chose. Juan Pablo me confirmait sacrifier la plupart des poules qu'il possédait pour fêter Noël en famille.

Voter
Voter
12
Signaler un abus
À voir également
Commentaires (15)
Seuls les lettres, chiffre et '_' sont autorisés.
Merci d'entrer votre adresse email
Envoyer
Annuler