En partenariat avec
Envoyez
vos photos & vidéos
Suivre
Ajouté
Abonné
Supprimer
Supprimé
En attente
Chargement
Erreur
68
Voter
Voter

Au moins une Japonaise sur 200 aurait déjà tourné dans un film pornographique

Grand Angle Info non vérifiée Info vérifiée Shinjuku, Japon - 28 décembre 2011

Encore une nouvelle détonante vient de paraître dans la presse interlope japonaise, qui dresse le compte par recoupement, du nombre moyen de Japonaises ayant eu une "expérience pornographique" par rapport à la population totale feminine.

Les critères entrant en jeu dans cette étrange comptabilité sont :

  • Le nombre d'actrices débutant chaque année dans le genre cochon : de 2000 à 3000 nouvelles têtes ;
  • Le nombre de productions annuelles: 35 000 tous genres confondus, ce qui représente le tournage d'une centaine de films intégraux par jour pour l'ensemble de l'Archipel ;
  • Le vivier permanent d'actrices s'élevant à environ 150 000 individus.


S'il l'on en croit le magazine à sensation Shukan Post qui a lancé cette révélation, on serait donc passé d'une femme toute les 400 (parmi une population d'individus âgés de 19 à 55 ans, soit environ 30 millions dans la population totale japonaise), chiffre jusque-là largement reconnu dans l'industrie de la vidéo pour adulte, à une pour 200. Voire une pour 50 d'après l'estimation à la louche d'un vieux de la vieille de la production pornographique. Ce qui représenterait donc... 2% de la population féminine japonaise, et rien de moins ! Fantasme ? Exagération ?

En outre, dans cette exploration chiffrée de cette partie de la face obscure du Pays du Soleil levant, on rappelle que pas moins de 23 000 établissements proposant des services explicites - que l'on pourrait appeler des lupanars en France, mais qui souvent échappent à cette catégorisation par le jeu d'infinies nuances avalisées par des lois passoires - sont dûment enregistrés au Japon, employant au total près d'un demi-million de professionnelles sachant se donner corps et âmes à leurs douceurs tarifées. Là, ça commence quand même à en faire beaucoup...

En tout cas, quelques commentateurs disent les Japonais peu intéressés par les choses de la chair ? Peut-être certains, mais assurément pas tous. Quant aux toutes, elles sont de plus en plus nombreuses à renouer avec une vieille tradition japonaise (asiatique ?) où la prostitution était tellement décomplexée que beaucoup s'y adonnaient autant pour "apprendre le bel ouvrage conjugal" que pour se constituer un pécule avant l'âge du mariage.

Il semblerait donc bien qu'après avoir traversé une "moralisation occidentale" fin XIXème siècle puis après la seconde guerre mondiale, le Japon retourne à ses amours classiques en ceci comme en cela. Chassez le naturel, il revient au galop lançait pour la première fois le comédien Destouches en 1732, reprenant en français une citation d'Horace. L'histoire humaine est un éternel recommencement... en tout.

 

Légende photo : Nous nous trouvons dans cette série au coeur de Kabukicho, le plus célèbre des quartiers de plaisirs du Japon, mais très loin d'être le seul. En vérité, quasiment toutes les grandes villes possèdent leur "rue Saint-Denis", parfois plusieurs. Les établissements "roses" y sont à touche-touche, et l'on découvre même, un peu étonnés, que le quartier est sponsorisé par les boissons Asahi et même Coca-Cola (voir les fanions accrochés aux lampadaires). Un peu comme si Orangina sponsorisait les rues chaudes de Pigalle, et Ricard les trottoirs à gang-bang de la porte Maillot... On a l'esprit large, en France, mais je crois que les Japonais battent tout le monde dans le domaine...
A noter aussi la présence policière uniquement en bordure du quartier. Les rares policiers à se trouver sur la "ligne de démarcation" marquée par la présence de portiques annonçant les entrées de Kabukicho, sont cantonnés au rôle d'empêcheurs de se promener la cigarette au bout des doigts. C'est que la police n'a pas à pénétrer le territoire qui est coutumièrement abandonné à la pègre qui se charge de faire régner l'ordre. La police est donc priée de regarder de l'autre côté, et de ne surtout gêner en aucune façon le micheton en goguette.

Voter
Voter
68
Signaler un abus
À voir également
Commentaires (8)
Seuls les lettres, chiffre et '_' sont autorisés.
Merci d'entrer votre adresse email
Envoyer
Annuler