dsq
En partenariat avec :

Cartus_Beton Cartus_Beton ∞ 806779 Points
Suivre
Ajouté
Abonné
Supprimer
Supprimé
En attente
Chargement
Erreur
159
Voter
Voter
Voici un reportage que j'ai vu sur Citizenside et qui pourrait t'intéresser

Japon : Le député Kakizawa provoque des révélations sur l'incident nucléaire de Fukushima

Événements Tokyo, Japon - 21 mai 2011

Le tout jeune député Kakizawa Mito vient de se faire remarquer une fois encore en posant la bonne question, celle qui fait accoucher de la vérité.

Et la vérité est dure à entendre en l'occurrence, car près de 5000 intervenants sur le site nucléaire sinistré de Fukushima (4 956 pour être précis, dont 4 766 travailleurs réguliers) viennent de présenter un taux d'irradiation interne assez élevé. C'est précisément ce que vient de dévoiler Terasaka Nobuaki, chef de l'Agence (nationale) de Sûreté Nucléaire et Industrielle (Nuclear and Industrial Safety Agency, ou NISA) devant le Comité budgétaire de la Chambre des Représentants (chambre basse) en réponse à la question pointue de Kakizawa Mito (cf. article en anglais du Mainichi Daily News). Émoi.

De fait, beaucoup d'intervenants sur le site nucléaire de Fukushima semblent avoir inhalé de grandes quantités d'éléments radioactifs, et la mort d'un des leurs a entraîné une volée d'examens médicaux de grande envergure; on en connaît désormais les inquiétants résultats (cf. The Mainichi Daily News).

En découle également que nombre de maires de communes de la préfecture de Fukushima, affolés à juste titre de constater que tant d'intervenants sur le site de TEPCO avaient été irradiés malgré leurs combinaisons, ont commencé à songer à faire ausculter l'ensemble de leurs administrés, opération qui d'ailleurs ne sera pas facile à mener en raison de son étendue, et du fait que les habitants des différentes communes concernées sont souvent dispersés sans qu'un "état civil" de cette dispersion ait encore été mis sur pied. Un malheur n'arrive jamais seul.

En ce qui concerne Kakizawa Mito, cela fait déjà deux ou trois fois depuis le début de l'année 2011, qu'il s'illustre par des questions qui font mouche, ce qui pourrait bien augurer d'une solide carrière sur le plan national. Si ses débuts ont été plutôt poussifs, son ralliement à la jeune formation dénommée "Le parti de tout le monde" (Minna no to) semble lui avoir enfin mis le pied à l'étrier pour de bon. Maintenant s'il sait mener sa barque et continuer de se faire remarquer favorablement par l'opinion publique, il se pourrait qu'il finisse par accéder à de hautes fonctions, suivant ainsi dans les traces de son père, Kakizawa Yoji, francophile, francophone et ancien ministre des affaires étrangères.

A suivre donc, et les conséquences dramatiques de l'irradiation des "scaphandriers nucléaires" de Fukushima, et l'ascension lente mais notable de Kakizawa Mito que l'on a donc retrouvé en photo dans ce sujet.

Voter
Voter
Signaler un abus
À voir également
Appels à témoins
Météo France a placé onze départements , de la Bretagne au Nord-Pas-de-Calais, en alerte orange aux vents violents... Lire l'article
Météo France a placé onze départements du pays en alerte orange pour la journée de dimanche et jusqu'à lundi matin. Météo... Lire l'article
Les opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes se mobilisent à pied, en vélo et en tracteur ce samedi dès 11 heures à... Lire l'article
Le littoral corse a été placé en vigilance orange aux forts vents et vagues-submersion par Météo France pour ce lundi, de... Lire l'article
Le littoral atlantique a été placé en vigilance orange aux forts vents et vagues-submersion par Météo France pour ce... Lire l'article