En partenariat avec
Envoyez
vos photos & vidéos
Suivre
Ajouté
Abonné
Supprimer
Supprimé
En attente
Chargement
Erreur
29
Voter
Voter

La jeune cuisine internationale à l'honneur au Festival Omnivore

Culture Info non vérifiée Info vérifiée Paris, France - 18 mars 2013

Paris. Omnivore, le Festival de la jeune cuisine, a démarré dimanche 17 mars 2013 à la Maison de la Mutualité à Paris, pour trois jours.

Trois jours consacrés à la cuisine, qui, en moins de dix ans est devenue un objet culturel et un enjeu identitaire majeur de nos sociétés mondialisées.

Aujourd'hui, la cuisine occupe tous les espaces, du restaurant à la télévision, des journaux aux blogs, de la littérature à l'image…

Omnivore, un magazine créé il y a dix ans, a vu, bien avant tout le monde, que les choses allaient bouger dans la cuisine. "En 2003, manger bien signifiait manger cher, manger peu créatif, limite chiant", explique Luc Dubanchet, fondateur d'Omnivore. "Nous avons perçu l'émergence d'une nouvelle génération de chefs et de nouvelles envies 'Jeune cuisine'."

Il y a huit ans donc, Omnivore a décidé de créer son festival. Une magnifique plate-forme vivante de découvertes, de rencontres inédites, d'échanges et d'histoire de cuisine. Cet événement est devenu le rendez-vous incontournable de la profession et des passionnés de cuisine, non seulement en France, mais aussi à l'Etranger. C'est le premier festival de cuisine mondial implanté dans 9 grandes villes (Paris, Moscou, Bruxelles, Shanghai, Montréal, Rio de Janeiro, New York, Sydney, San Francisco).

Pour cette édition 2013, le Festival de la jeune cuisine Omnivore est complètement international avec 13 nationalités, 40 chefs cuisiniers et pâtissiers, dont 16 venant pour la première fois à Paris.

Au programme, une grande "scène salée", un Masterclass culinaire animé par le journaliste Sébastien Demorand (jury de l'émission MasterChef) avec des grands chefs qui se succèdent pour réaliser et expliquer leurs plats ; une "scène sucrée" pour les pâtissiers de restaurant, de boutique mais également des chefs de cuisine qui présentent une pâtisserie novatrice, goûteuse et incarnée… ; une "scène artisan", des cultivateurs, éleveurs, ou même transformateurs qui révèlent leur savoir-faire et parlent de leur apport fusionnel à la cuisine ; le "Tasting" pour découvrir des marques partenaires d'Omnivore ; le "défi créatif" qui permet chaque jour à quatre chefs Châteaux & Hôtel Collection de réaliser une recette en duo ; des "Dîners", l'Omnivourious Party… Et n'oublions pas le Village avec des stands et des marques "choisies" pour leur qualité. Un marché "TerreAzur", lieu d'échange entre festivaliers et producteurs. On y découvre des "pépites" qui feront la cuisine de demain.

Photos :

1à 7 : Dimanche, sur la grande scène salée, Sébastien Demorand aux côtés de Simone Tondo et Michael Greewold, chefs du restaurant Roseval (Paris)

8 à 13 : Le plus célèbre pâtissier du monde, Pierre Hermé (La maison Pierre Hermé, Paris), inventeur d'Ispahan et des macarons Haute couture, raconte la genèse de ses créations.

14 à 24 : Jose Ramirez-Ruiz, chef du restaurant "Chez Jose" (New York, États-Unis) tente l'expérience Pup-up et propose un menu résolument locavore…

25 à 26 : une fois les plats réalisés, les festivaliers se ruent sur les assiettes pour les photographier.

27 à 31 : le chef Luc Burgess du "Garagiste" (Tasmanie). Son restaurant s'inspire des bars à vin français. Le chef sert uniquement des crus sans soufre pour accompagner ses créations. Il a semé un peu partout dans les jardins de ses amis et organise sa cueillette pour ne servir que du frais et local.

32 à 38 : Luc Dubanchet, fondateur d'Omnivore, et Sébastien Demorand expliquent le Festival Omnivore.

39 à 40 : Bénédict Beaugé, auteur de "Plats du jour, sur l'idée d'innovation en cuisine" dédicace son livre.

41 à 55 : Deux chefs relève le défi de la pintade : Florent Ladeyn (Auberge du vert Mont à Boeschepe) – un des candidats encore en lice dans l'émission Top Chef 2013 sur M6 – et Benjamin Collombat (Côté Rue à Draguignan).

57 à 58 : Dans le "Village", préparation de dégustations.

59 à 62 : sur la "scène sucré", Le chef Alexandre Gauthier, du restaurant "La Grenouillère" à La Madeleine-sous-Montreuil.

63 à 94 : Le village avec le marché by TerreAzur, des produits d'excellence, de véritables pépites à découvrir autour des stands.

Voter
Voter
29
Signaler un abus
À voir également
Commentaires (12)
Seuls les lettres, chiffre et '_' sont autorisés.
Merci d'entrer votre adresse email
Envoyer
Annuler