En partenariat avec
Envoyez
vos photos & vidéos
Suivre
Ajouté
Abonné
Supprimer
Supprimé
En attente
Chargement
Erreur
17
Voter
Voter

Feuilles rouges de l'automne au Japon cru 2012

Culture Info non vérifiée Info vérifiée Nagano, Japon - 09 novembre 2012


Au printemps a lieu un rendez-vous annuel entre les Japonais et leurs cerisiers en fleurs, rencontre traditionnelle qui commence à être connue même de plus en plus de gens en France sous son nom d'origine: le o-hanami.



Mais en automne aussi se déroulent des promenades sous les arbres, et cette fois non plus de blancs vêtus mais couverts de feuilles mordorées, rousses et même rouges pour les plus pittoresques. Cette coutume - aller voir les kōyō (feuilles rouges: http://fr.wikipedia.org/wiki/K%C5%8Dy%C5%8D ) - est un des moments forts de la nature nippone, et vous savez quoi ? C'est maintenant ou jamais le moment de vous rendre au Japon si vous voulez assister à ce spectacle splendide. Reste à trouver où se rendre car le Japon étant une péninsule oblongue, d'importants écarts climatiques font que quand ici c'est à point, ici c'est encore trop tôt et là déjà trop tard. Mais ce petit jeu de piste fait partie du plaisir comme on s'en doute, et les nombreux passionnés de jolies photos naturalistes comptent parmi eux des chevronnés n'hésitant pas à dévoiler sur le web quels sont les meilleurs endroits à fréquenter à l'instant T. Un exemple de hauts lieux de la feuille d'automne au Pays du soleil levant: http://www.japan-guide.com/blog/koyo12/



Légende-photo: les photos de cette série ont été prises il y a quelques jours à peine dans le petit village de montagne peu connu de Kakuma, dans la préfecture de Nagano. On y percevait toute la difficulté de l'exercice car si certaines feuilles étaient encore largement teintées de vert, beaucoup d'autres couleur de rouille jonchaient déjà le sol. Et au-delà des questions botaniques et photographiques, il fallait aussi se signaler sans cesse pour éviter de tomber malencontreusement nez-à-nez avec un ours. C'est donc avec presque deux kilos de matériel photo dans une main (le kilo restant en bandoulière) et un grelot dans l'autre qu'il nous aura fallu mitrailler tout en sifflotant à tue-tête car on n'est jamais trop prudent... vous voyez le tableau !


Voter
Voter
17
Signaler un abus
À voir également
Commentaires (20)
Seuls les lettres, chiffre et '_' sont autorisés.
Merci d'entrer votre adresse email
Envoyer
Annuler