En partenariat avec
Envoyez
vos photos & vidéos
Suivre
Ajouté
Abonné
Supprimer
Supprimé
En attente
Chargement
Erreur
Prise d'otages dans une banque à Toulouse
Voir la page de l'événement "Prise d'otages dans une banque à Toulouse"
11
Voter
Voter

Prise d'otages à Toulouse : Le braqueur a été maîtrisé par le GIPN

Blog Info non vérifiée Info vérifiée Toulouse Cedex 4, France - 20 juin 2012

Un homme a pris quatre personnes en otage ce mercredi 20 juin 2012, dans une banque CIC, avenue Camille-Pujol à Toulouse en Haute-Garonne. Le GIPN a maîtrisé l'individu de 26 ans. Blessé à la cuisse, il a été interpellé et transféré à l'hôpital. Les otages, retenus depuis 11h du matin, ont été libérés.

Le GIPN a lancé l'assaut vers 16h40, lorsque le forcené est sorti avec un otage avant de rentrer. Il tentait de mettre le feu à la banque lorsque l'équipe policière est intervenue.

Deux femmes avaient été libérées en début d'après-midi. Une première en échange de nourriture et d'eau, puis une deuxième à condition de pouvoir s'exprimer devant les journalistes. Les deux femmes avaient été prise en charge par le GIPN. "Il n'agit pas pour de l'argent mais pour des convictions religieuses", avait alors déclaré le procureur en conférence de presse, quelques minutes après la deuxième libération.

 

Un individu schizophrène

Selon ladepeche.fr le preneur d'otages aurait déclaré aux forces de l'ordre détenir des explosifs, lors d'un contact téléphonique établi vers 14h. Les démineurs de la sécurité publique s'étaient alors déployés autour de la banque.

A 15h14, la soeur de l'individu a été contactée par l'AFP. Elle a joint son frère sur son portable au cours de la prise d'otages : "Il n'avait pas l'air d'avoir peur et il avait l'air bien", a-t-elle confié. "Il avait été placé à la DDASS quand il était petit, a la rage et a peur du monde extérieur". Le forcené, connu des services de police et originaire de Castres dans le Tarn serait schizophrène, selon une source policière citée par i-télé.

 

Al-Qaida et le Raid

Le preneur d'otages se réclame d'Al-Qaida et a exigé dès 10h la présence de l'unité d'élite de la police, le Raid (Recherche, assistance, intervention, dissuasion). "On ignore si sa revendication d'Al-Qaida est sérieuse ou fantaisiste", a indiqué à Reuters un syndicaliste policier de Toulouse.

Cédric Delage, le secrétaire général du syndicat policier Unsa Midi-Pyrénées, a déclaré à francetv.fr qu' "il s'agirait d'un vol à main armée qui s'est transformé en prise d'otages". En effet, face au refus d'un employé de la banque de lui donner de l'argent liquide, le forcené aurait sorti son arme et menacé les personnes de l'établissement.

Une source au ministère de l'Intérieur, contactée par 20minutes.fr, n'a pas pu confirmer si l'appartenance du braqueur à Al-Qaida est réelle ou si la prise d'otage est le résultat d'une attaque à main armée qui aurait mal tourné.

Le preneur d'otage est un "pied nickelé", selon Robert Paturel, ancien membre du Raid, interrogé sur bfmtv.com. "Ce qui s'est passé à Toulouse a créé des vocations", a-t-il déclaré, évoquant l'affaire Merah.

 

Un périmètre de sécurité qui ne cesse de s'élargir

Les forces de l'ordre et la police judiciaire sont rapidement arrivées sur place. Le Raid avait été placé en pré-alerte. Un périmètre de sécurité de 200 mètres autour de la banque a été évacué sans incidents et n'a cessé de s'élargir. L'école du Caousou se situe à proximité des lieux. D'après ladepeche.fr l'école a été évacuée à 12h et les bus détournés. Des épreuves du Baccalauréat ont lieu cet après-midi au lycée du Caousou.

"Il y a un gros dispositif policier autour de la banque, a raconté vers 13h un employé du tabac situé à proximité, au parisien.fr. L'avenue est bloquée. Un camion pompier et une ambulance viennent d'arriver mais nous n'avons pas entendu de coups de feu. On nous a demandé de partir tout de suite".

Les habitants de l'appartement situé au-dessus de la banque ont été évacués à 14h30. Ils ont été pris en charge au QG du GIPN à 200 mètres de l'établissement.

 

Troisième intervention à Toulouse cette année

La succursale du CIC est située dans le quartier de la Côte pavée, près de la rue où habitait Mohamed Merah, le "tueur au scooter", abattu par le Raid en mars dernier.

Il s'agit de la deuxième prise d'otage à Toulouse ce mois de juin. Il y a moins de deux semaines, jeudi 7, un homme avait pris un otage à Météo France. Le GIPN était intervenu blessant gravement le forcené.

 

 

Retrouvez les photos et vidéos de nos contributeurs Nicnav et melody_photography présents sur place !

Voter
Voter
11
Signaler un abus
À voir également
Commentaires (5)
Seuls les lettres, chiffre et '_' sont autorisés.
Merci d'entrer votre adresse email
Envoyer
Annuler