En partenariat avec
Envoyez
vos photos & vidéos
Suivre
Ajouté
Abonné
Supprimer
Supprimé
En attente
Chargement
Erreur
Regards sur le Japon
Voir la page de l'événement "Regards sur le Japon"
162
Voter
Voter

Japon : plus que jamais la fièvre de l'or

Autour du monde Info non vérifiée Info vérifiée Tokyo, Japon - 02 mars 2011
Dans ce climat de forte fébrilité financière où les mouvements spéculatifs notamment sur les matières premières drainent des sommes astronomiques quotidiennement d'un bout à l'autre de la planète, l'or fait plus que jamais figure de valeur refuge, surtout au regard des monnaies au premier rang desquelles nous retrouvons bien entendu la devise américaine désormais tenue en haute suspicion alors que le gouvernement étasunien a, à plusieurs reprises, fait imprimer des centaines de milliards de dollars insubstantiels.

L'or donc comme chacun a déjà pu le constater, fait l'objet d'une intense convoitise de façon générale et plus particulièrement en Asie pour des raisons historiques et culturelles. Du coup, les nombreux experts qui avaient annoncé - un peu vite - la rechute de la demande du métal jaune sont chaque jour un peu plus démentis par les faits, et les cours mondiaux (cf: article Reuters du 2 mars 2011 ici) laissent apparaître un record à la hausse, record qui ne manquera pas d'être ensuite battu par petites touches successives, à la façon des records perlés du perchiste russe Sergueï Bubka.

Pour en revenir au cas du Japon, nous découvrons que le pays n'est pas plus épargné qu'un autre, et que ces derniers mois y ont poussé comme des champignons des officines d'achat de l'or - mais aussi du platine - dont les annonces publicitaires se montrent en bonne place dans certaines stations de métro entre une affiche de théâtre et une autre d'une célèbre marque de produits de beauté française, par exemple.

Des boutiques en dur accueillent à bras ouverts qui veut se "débarrasser de son vieil or" suivant la formule consacrée en France, mais aussi des "baraques" déplaçables dont on trouve certaines bien posées le week-end face à l'entrée d'un supermarché, histoire de donner des idées à qui ressortirait du magasin sans avoir pu se payer une nouvelle toquante, ou une petite toquade, au choix.

Parmi ces officines, nous trouvons des indépendants, certes, mais aussi des antennes de chaînes dont une particulièrement qui se présente en rouge et blanc, avec une souris mascotte en peluche pour attirer l'oeil du promeneur qui nous confie qu'existent déjà pas moins de 170 points d'achat de ce réseau, repartis sur tout le territoire nippon. Impressionnant ! Et inquietant car il est clair que cette souris-là est née pour nous grignoter notre bas de laine... ou du moins ce qu'il en reste.
Voter
Voter
162
Signaler un abus
À voir également
Commentaires (9)
Seuls les lettres, chiffre et '_' sont autorisés.
Merci d'entrer votre adresse email
Envoyer
Annuler